Games Connection
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Games Connection


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Test de Suikoden V

Aller en bas 
AuteurMessage
Tonio La Goule
Compagnon
Compagnon
Tonio La Goule

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 23/01/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyLun 8 Mai - 14:12

Saga Suikoden, attention les secousses (air connu)

Comme toute les séries phare du RPG made in Japan, les productions estampillées "Suikoden" proposent des bases immuables : un nombre proprement dantesque de personnages jouables (les fameuses 108 étoiles de la destinée), plusieurs systèmes de combat (traditionnel, duel, armées), une aventure épique mettant en scène de véritables dynasties médiévales. Le contrat est respecté avec cet opus, Suikoden V prend place dans un univers classique d'héroïc-fantasy, vous y incarnez un jeune Prince dans le royaume de Falena, un matriarcat dirigé par votre mère la Reine Arshtat. C'est une époque trouble, le vol d'une des trois Runes Sacrées a obligé la Reine à utiliser le pouvoir dévastateur de la Rune du Soleil, entraînant la destruction d'un territoire entier ! Depuis, plusieurs familles nobles complotent en vue de la prochaine échéance politique, un tournoi traditionnel au cours duquel s'affrontent les meilleurs guerriers de la contrée pour obtenir la main de la fille d'Arshtat, Lymsleia, future prétendante au trône. Un événement tragique va mener notre Prince et sa petite troupe de fidèles à quitter sa famille.
Voila résumé en quelques phrases les dix premières heures de jeu. Oui, il faut environ dix longues heures aux auteurs pour poser le début de leur intrigue. Ce préambule extrêmement lent aura probablement raison des plus impatients d'entre nous. On vous ballade de lieux en lieux avec le minimum syndical niveau gameplay : quelques combats aléatoires beaucoup trop faciles, une exploration limitée (bloqué par des frontières artificielles), une avalanche d'informations à absorber pas forcément utiles. Passé cette douloureuse épreuve de mise en place on découvre au fur et à mesure tout le charme de Suikoden.

Naïf et épuré

Suikoden V joue la carte de la simplicité graphique, dans un style naïf qui sied à merveille aux personnages. Il est très étonnant de constater qu'en quelques traits les auteurs arrivent à donner une identité visuelle forte aux dizaines d'intervenants qui se croisent. Leur représentation en 3D est une réussite, avec un soin particulier apporté aux accessoires et tenues vestimentaires. On en dira pas autant des décors, coincés dans une vue trois-quarts éloignée, presque isométrique, ils manquent singulièrement de personnalité. Il est impossible de placer la caméra comme on l'entend, la seule option donnée au joueur est un zoom totalement inutile.
Contrairement à la mode actuelle de faciliter la prise en main pour les débutants, ce Suikoden balance d'entrée sa tonne de menus peu ergonomiques. Coté habillage, on peut attribuer huit pièces d'équipement, sauf les armes qui restent propres à chaque héroïnes et héros. Pour faire évoluer ses dernières il faudra faire appel aux forgerons présents dans chaque métropole. Coté Runes, qui permettent d'accéder à la magie dans la série, chacun pourra en équiper jusqu'à trois différentes. Certaines sont très classiques (Feu, Eau, Terre, etc), d'autres ajoutent des effets positifs ou négatifs (poison, silence, régénération, et tutti quanti). Chaque perso est noté sur sa maîtrise de l'élément concerné (sur une échelle de "E" -très mauvais- à "A" -excellent-, voire "S" -parfait-) et est déterminé par des caractéristiques chiffrées (Attaque, Défense, Vitesse, Chance...). Un niveau dans dix compétences augmente de manière exponentielle des attributs en combat, par exemple la compétence "Technique" augmente la précision et les chances de contre-attaque, la compétence "Incantation" accélère l'utilisation de la magie. Pour augmenter sa note il faudra avoir amassé suffisamment de "Skill Points" en combat puis payer grassement des mentors qui se chargeront de votre formation. Chaque individu possède des affinités avec certaines compétences, il convient donc de bien analyser les stats de ses poulains et pouliches avant d'investir dans leur éducation.

Les combats restent épurés, "old school" comme dirait l'autre. Lorsqu'on se déplace en zone dangereuse (hors agglomération), ils interviennent aléatoirement toutes les 5 secondes. Après le basculement en mode "fight", on se retrouve avec la sempiternelle présentation : votre groupe d'un coté (jusqu'à 6 membres actifs, plus 3 en réserve) et l'ennemi aligné docilement en face. Du tour par tour bien pépère vous attend, on choisi ses actions pour tous les participants, puis on valide le tout pour lancer la bagarre ! On peut fuir, corrompre, ou même laisser l'affrontement se dérouler en mode automatique (attaque physique de base). Pour vaincre les adversaires coriaces il faut mettre à niveau son équipement, réaliser des attaques en coopération, changer la formation de son groupe pour gagner divers bonus, bien gérer sa magie puisque les sorts sont en quantité limitée, penser à quelques items fort utiles.
Dans la catégorie combat on retrouve aussi les anecdotiques duels, ces affrontements mano-a-mano se déroulant sur le mode papier-ciseaux-caillou. Votre opposant vous donne un indice par la phrase qu'il prononce avant de lancer son action (attaque normale, spéciale ou garde), vous avez alors trois secondes pour faire votre choix. Pas de quoi s'arracher la moumoute de plaisir, mais ça détend.
Plus intéressant, les phases "wargame" ont été grandement améliorées. Ces batailles massives entre armées fonctionnent elles aussi sur le principe forces/faiblesses, par exemple vos troupes d'infanterie sont minables face à la cavalerie mais très puissantes contre les archers. L'épisode V ajoute une touche de temps réel rendant beaucoup moins soporifique ses passages obligés, d'autant plus que vos héros y participent (ils peuvent utiliser des "coups spéciaux"). On est donc surpris positivement par la gestion nerveuse et complexe de ses bataillons, avec l'appui stratégique de ses conseillers on apprend à vaincre avec le moins de pertes possibles, gagnant au passage divers bonus en fric et en matos.

Pendant ce temps, à Chateauvallon...

Suikoden V est agaçant concernant les temps et surtout la fréquence de ses chargements. On a droit à un écran "loading" durant plusieurs secondes dès qu'on quitte une zone, avant des événements scriptés ou après chaque combat. Passé la première dizaine d'heures d'explication de texte assez lourde, nous l'avons dit, on commence à entrevoir toutes les capacités du jeu et le plaisir monte lentement. Il faudra encore avancer de nombreuses heures dans l'aventure pour obtenir notre fameux château, l'endroit fétiche du fan de la série, là où vos 108 "Stars" seront hébergées.
A partir de cet instant la folie du recrutement s'empare de vous, on revisite cent fois le moindre recoin de terre, à la recherche du héros qui aurait pu nous échapper. Certains joignent votre cause sans broncher, sont séduits par des espèces sonnantes et trébuchantes, ou vous confie des quêtes dont le succès garantira leur présence à vos cotés. Outre les combattants vous pourrez rallier des marchands et des experts en tout genre, quelques uns ayant des capacités totalement inutiles mais poilantes. Et n'oublions pas la séquence chaude des bains collectifs, bande de petits pervers, dans laquelle certain(e)s se laisseront aller à des confidences... intimes.

De longue haleine

Les fans de la série Suikoden peuvent être rassurés, ce cinquième opus est une réussite. Il conserve ses fondamentaux, comme disent les joueurs de foot, en profitant d'une bonne remise à niveau graphique. Toutefois il est entaché de quelques bévues qui empêcheront les néophytes au genre RPG et les amateurs de prise en main immédiate de s'y attacher. Il y a un déséquilibre flagrant dans le système narratif, trop lourd dans la mise en place de l'intrigue, laissant trop peu de place au fun. A l'heure où les grands studios de développement se débarrassent (enfin) des systèmes de combats poussiéreux (combats aléatoires inévitables, tour par tour rigide) Suikoden V fait office de dinosaure dans ce domaine. Ce ne sera pas pour déplaire aux aficionados nostalgiques qui refusent le changement. Cette volonté assure au titre une durée de vie élevée, probablement plus de 60 heures. Cela permet aussi aux auteurs de jouer avec certains clichés et personnages récurrents du genre en racontant une aventure complexe peuplée d'aventuriers/ières au background fouillé. Le programme est clair : trahison au sommet de l'état et vengeance implacable (toute ressemblance avec le gouvernement français est purement fortuite).
Il y a une tonne d'équipement à récupérer. Les objets délirants pleuvent aussi, babioles pour la déco du château ou pour vos bains moussants, ingrédients pour créer des mets succulents, partitions pour les musiciens, etc. Coté scénar on est motivé constamment pour en savoir plus, en tant que Prince héritier notre moralité est testée à plusieurs reprises par des questions à choix multiples. Il faut être attentif aux réponses qu'on donne lors de ses choix cruciaux, sous peine de voir le jeu s'arrêter brutalement ! Suivant vos réponses et vos relations avec les persos principaux plusieurs fins sont d'ailleurs prévues. Voila qui nous change des histoires écrites sur un bout de nappe au resto.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio.lagoule.free.fr
pie
Charismatic Boy
Charismatic Boy
pie

Masculin Nombre de messages : 2245
Age : 37
Date d'inscription : 26/01/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyLun 8 Mai - 14:14

Tonio La Goule a écrit:
Saga Suikoden, attention les secousses (air connu)

.

Alors ça t'avais pas le droit!!!! Tu vois je ne lirais pas ton test juste pour ce blasphème.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Tonio La Goule
Compagnon
Compagnon
Tonio La Goule

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 23/01/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyLun 8 Mai - 17:40

pie a écrit:
Alors ça t'avais pas le droit!!!! Tu vois je ne lirais pas ton test juste pour ce blasphème.... lol!

Désolé... Embarassed
C'était ça ou "Suikoden, Ton univers impitoyable".
Le problème est que j'ai maintenant tout le refrain de "Saga Africa" dans la tronche depuis 3 jours. AU SECOURS !!
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio.lagoule.free.fr
pie
Charismatic Boy
Charismatic Boy
pie

Masculin Nombre de messages : 2245
Age : 37
Date d'inscription : 26/01/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyLun 8 Mai - 18:18

moi ça fait 3 heures que je la fredonne.....merci..... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Tonio La Goule
Compagnon
Compagnon
Tonio La Goule

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 23/01/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyLun 8 Mai - 19:53

pie a écrit:
moi ça fait 3 heures que je la fredonne.....merci..... Evil or Very Mad

Un seul moyen pour éviter ça : jouer à Suikoden V.
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio.lagoule.free.fr
LDD
Modérateur
Modérateur
LDD

Masculin Nombre de messages : 5373
Localisation : France
Date d'inscription : 27/12/2005

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyDim 28 Mai - 14:42

je viens de lire le (bon) test de l'ami Tonio, et cela confirme mon point de vue : j'attends ce Suiko en fr avec impatience. Seule la fréquence élevée des combats (comme dans les jeux à l'ancienne...) et les loadings ternissent le tableau, mais ce sont des détails. Vivement lui.

_________________
Test de Suikoden V Signsw8
Revenir en haut Aller en bas
kessiere
Invité



Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyDim 28 Mai - 16:19

Il sort en Septembre Very Happy

Bon coup à jouer, il passe avant les hits que sont KH2 et FFXII.
Revenir en haut Aller en bas
Kp
Invité



Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyDim 28 Mai - 16:36

j'ai pas pu lire vu que j'étais plié de rire avec ton saga africa suikoden
Revenir en haut Aller en bas
Meranof
Apprenti
Apprenti
Meranof

Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyMar 30 Mai - 18:41

moi de même, j'étais aussi plié en 4, mais j'ai réussi a lire l'ensemble du test, ce qui était une épreuve fastidieuse mais non moins agréable.

Rajoute des images et ce sera parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Tonio La Goule
Compagnon
Compagnon
Tonio La Goule

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 23/01/2006

Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V EmptyMar 30 Mai - 21:10

Pour les photos c'est sur mon site : voir signature !
Revenir en haut Aller en bas
http://tonio.lagoule.free.fr
Contenu sponsorisé




Test de Suikoden V Empty
MessageSujet: Re: Test de Suikoden V   Test de Suikoden V Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de Suikoden V
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crash Test [pv Girofle Satoya - Hentaï Rough]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Games Connection :: L'UNIVERS DES JEUX VIDEO :: CONCOURS DES MEILLEURS TESTS-
Sauter vers: