Games Connection
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Games Connection


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

 

 Ca date un peu mais je le montre quand même

Aller en bas 
AuteurMessage
Fate
Apprenti
Apprenti
Fate


Nombre de messages : 21
Localisation : Là où tu t'y attends le moins...
Date d'inscription : 14/02/2006

Ca date un peu mais je le montre quand même Empty
MessageSujet: Ca date un peu mais je le montre quand même   Ca date un peu mais je le montre quand même EmptyJeu 23 Fév - 18:34

Ca date un peu mais je le montre quand même Powall1

Titre US et FR: Prince of Tennis (ne me parlez pas du manga en version française, sinon je vous étripe)
Titre Jap: Tennis no Oji-sama
Auteur: Takeshi Konomi


Après les deux célèbres mangas l’un de football, Captain Tsubasa, et l’autre de basket, Slam Dunk, un nouvel arrivant débarque sur le devant de la scène. Il s’agit de Prince of tennis ! Lorgnant plus du coté du dessin animé footballistique à cause de son exagération, va-t-il réussir à se démarquer de celui-ci ? Ou ne sera qu’une pâle copie sans saveur ?

Prince of tennis : Késako ?

Manga de Takeshi Konomi, il le créa en 1999 et l’anime arriva deux ans après, grâce au succès du format papier. Petite anecdote, l’auteur était membre d’un club des tennis auparavant. Bref, maintenant place au résumé. Après avoir gagné des tournois aux Etats-Unis, Ryoma retourne dans son pays natal, le Japon. Là-bas, il va pouvoir retrouver son père, Nanjiroh, une légende dans le milieu du tennis qu’on surnomme : Samouraï ! Comme on dit, tel père tel fils. Le club de tennis où joue désormais Ryoma s’appelle Seigaku. Au sein du club, il rencontre divers protagonistes tels Horio, un enfant du même age que lui, et sa bande, ainsi que Momoshiro, un titulaire de Seigaku, ou encore Araï, un prétentieux qui va les frais du génie de l’enfant surdoué ! D’ailleurs grâce à ce match Tezuka, capitaine de Seigaku, l’inscrit dans la liste des participants pour le tournoi qui désigne les prochains titulaires du club. Ce tournoi se déroule sans problème pour le prince du tennis. Il gagne tous ses matchs six à zéro et seuls les affrontements qui l’opposent à Kaidoh, la Vipère, et à Inui, le pro du « data tennis », lui donnent un peu plus de fils à retordre. Après ses deux victoires, Ryoma a enfin sa place au sein de l’équipe et c’est ainsi que débute une longue histoire qui doit amener victoire après victoire, super technique en super technique Seigaku au national (pour gagner évidemment) ! Tout ceci ressemble étrangement à un autre manga, non ? Et pourtant…

Ca date un peu mais je le montre quand même Akutsu_court_balleCa date un peu mais je le montre quand même Atobe_pose_21Ca date un peu mais je le montre quand même Duel_Fuji_VS_Ryoma2
Ca date un peu mais je le montre quand même Debut_RyomaVSKentarouCa date un peu mais je le montre quand même Nanjiroh_Echizen1Ca date un peu mais je le montre quand même Oeil_de_la_mort2


Prince of tennis, un ersatz d’Olive et tom ?

Beaucoup pensent que Prince of tennis ressemble à Captain tsubasa le célèbre anime de football. Quoi de plus normal ? On jette un coup rapidement sur l’anime et on retrouve des supers techniques, l’analogie à Tsubasa saute aux yeux ! Pourtant détrompez-vous, en regardant plus en profondeur les ressemblances ne foisonnent pas mais les différences oui.

Tout d’abord, l’une des grandes caractéristiques de Olivier (Tsubasa en Japonais) et tom vient d’une valeur qui donne, à elle seule, la force du manga : la volonté. L’auteur a décidé de la mettre en avant, c’est-à-dire que Tsubasa réussit chaque exploit par cette volonté, celle de vaincre. Rien ne peut la battre car il s’en sort toujours grâce à elle alors que, dans Prince of tennis, Echizen ne combat pas avec celle-ci. A vrai dire, il n’a aucune force sauf celle de croire en lui-même ! Prétentieux et provocateur, Ryoma ne craint aucun individu même les plus dangereux (Kaidoh, Akutsu). Peut-être, est-ce cette assurance qui fait la force du manga ? Certainement et Ryoma tire tout son charisme de là. Un personnage définitivement génial à mille lieues du pauvre footballeur même si ces deux héros principaux valent le coup. Excepté que le personnage central de Prince of tennis ne se nomme pas Ryoma mais Seigaku !



Ca date un peu mais je le montre quand même Debut_TachibanaVSKihirahaCa date un peu mais je le montre quand même Eiji%20_kiddoooo_Ten_puri1Ca date un peu mais je le montre quand même Fuji_reveille
Ca date un peu mais je le montre quand même Fuji_frappe_classeCa date un peu mais je le montre quand même Kaidoh_Ten_puri1Ca date un peu mais je le montre quand même Mechant_SD2


En effet, l’équipe de tennis représente les protagonistes principaux. Olive et tom concentre davantage sur Tsubasa, on ne voit que lui et il n’y a que lui sur le terrain. A croire que ses coéquipiers n’existent pas, un comble pour un sport qui se joue à 11. Bien sûr, cela ne gène pas mais on en vient à avoir peu de personnages charismatiques, dans la même team, à la différence du manga de Takeshi Konomi. On sent vraiment qu’on se trouve au sein d’une équipe qui possèdent une personnalité, et qui ne se cachent pas derrière l’ombre d’une star (cependant on pourrait la définir par Ryoma, ou plutôt Tezuka qui se prête plus à ce rôle). Même durant les matchs en double les titulaires, qui pratiquent normalement en simple, jouent mieux ensemble que la moitié des équipes dans Captain Tsubasa. En parlant de jouer, il arrive parfois des duels entre membre. Ce qui amène à un deuxième point assez important : les rivalités.


Ca date un peu mais je le montre quand même Oshi_noir_blancCa date un peu mais je le montre quand même Oshitari_classeCa date un peu mais je le montre quand même Rikkaidai_Kihiraha
Ca date un peu mais je le montre quand même Ryoma_cours_SD2Ca date un peu mais je le montre quand même Rokakku_KarateCa date un peu mais je le montre quand même Rikkaidai_nerd_classe

L’anime va plus loin que la série de football où Oliver et Mark Landers tiennent le rôle principal à ce niveau, on peut rajouter tout de même Schneider et Genzo et Tsubasa et Rivaul et la boucle se termine là. La rivalité n’occupe pas une place prépondérante. Prince of tennis fouille plus ce concept car au sein de l’équipe, on ne trouve pas le schéma type du héros rival d’un autre. Mais, plutôt, différents individus avec leur propre démon - je ne fournis aucun exemple pour ne pas gâcher les différentes surprises. On assiste à des affrontements entre les membres de Seigaku renforçant ainsi leur niveau, l’intérêt qu’on porte à l’anime et aux protagonistes ! Puis je pense que beaucoup d’entre vous se poseront la question : X bât-il Y (insérez le titulaire que vous souhaitez)? Et cette fois-ci vous trouverez, probablement, une réponse. En allant plus loin dans le concept aucun joueur ne se fait écraser par l’autre, c’est ainsi qu’on s’attache vraiment à toutes ces personnalités différentes et chacune de leurs caractéristiques comme leurs supers frappes ! Bien sûr comment parler de Prince of tennis sans évoquer le domaine du surréaliste qui uni les deux dessin animés ?


Ca date un peu mais je le montre quand même Snake1Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_blue4Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_frappe2
Ca date un peu mais je le montre quand même Rikkaidai_persopique_blancCa date un peu mais je le montre quand même Momoshiro_accidentCa date un peu mais je le montre quand même Momoshiro_Vs_Tezuka2


Evidemment, certaines ressemblances ne peuvent s’éviter vu que Takeshi Konomi a décidé de prendre le chemin du shônen - manga pour « jeune » garçon - spectaculaire et non psychologique et réaliste. On se retrouve avec la surenchère habituelle si chère à Olive et tom comme les techniques ultra exagérées, de même pour les événements qui se passent. Que ce soit la feuille morte, le néo tir du tigre, les prouesses acrobatiques des jumeaux ou, dans Prince of tennis, le boomberang snake, le snake, le drive B, le Tezuka zone, etc, presque toutes ces techniques sortent tout droit d’un livre fantastique. Cependant indispensables pour l’intérêt des matchs car on se demande toujours comment va faire monsieur X pour battre le coup Y de monsieur Z. Ainsi on reste en état de concentration jusqu’au moment (et même après) où la musique commence à changer progressivement, et où l’on sent qu’ X a trouvé la solution ! Puis lorsqu’il l’a enfin trouvée, on jubile comme jamais et un sentiment de joie et d’autosatisfaction envahissent notre esprit. Bien sûr, les trois éléments cités ne constituent pas les seules qualités de Prince of tennis, d’autres non dites mériteraient qu’on s’y attarde.


Ca date un peu mais je le montre quand même Tezuka_pose2Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_team2Ca date un peu mais je le montre quand même Seigaku_team2
Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_oeil2Ca date un peu mais je le montre quand même Oshitari_visageCa date un peu mais je le montre quand même Otori_attention

Pourquoi Prince of tennis ?


L’anime possède beaucoup de qualités indéniables que j’évoquerai rapidement. Comme expliqué plus haut, Prince of tennis utilise la recette de l’excitation. On se pose fréquemment la question : « Comment va-t-il faire pour s’en sortir ? » et en réfléchissant on se répond par un « c’est impossible ! ». Puis quelques jeux plus tard, on exulte d’un « Ouiii ! Bravo Ryoma je t’aime ! » ou d’un « Wouah ! Fuji tue, je n’aurais jamais pensé. Ce mec devrait se nommer dieu au lieu de prodige. » preuve que les affrontements ne laissent pas indifférents. On les suit avec joie, et tous les éléments se mélangent pour vous donner du plaisir. Par exemple l’excitation vient d’un personnage qu’on ne voit jamais jouer, mais cette fois-ci, c’est peut-être la bonne (cf.Tezuka) ou du mystère sur un protagoniste qui risque de se finir (cf.Fuji). D’autres facteurs rentrent également en compte, comme la musique qui change pour arriver à un point où l’on attend LE moment où la mélodie et l’action se superposent pour finir en symbiose totale (l’aboutissement d’une chose). De même pour les répliques des protagonistes, il suffit que Ryoma dise « Mada mada dane » pour sentir une joie immense vous parcourir seulement avec ces trois mots. Aussi, les créateurs ont eu la bonne idée de créer des épisodes totalement loufoques en SD (super deformed) qui aèrent énormément la série. Et plein de détails anodins du même genre se réunissent pour former un tout exceptionnel que chaque adorateur de Prince of tennis vous expliquera durant des heures.


Ca date un peu mais je le montre quand même Ryoma_regard2Ca date un peu mais je le montre quand même Ryoma_mode_YuutaCa date un peu mais je le montre quand même Akutsu_enerve_SD
Ca date un peu mais je le montre quand même Rouge_Atobe1Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_face2Ca date un peu mais je le montre quand même Akutsu_kaido_SD2


Malheureusement inutile de se voiler la face presque tous les animes souffrent de défauts et la série n’y échappe pas aussi. Plus haut, j’ai parlé des musiques cependant il faut savoir que la qualité de celles-ci laissent à désirer ! On se trouve avec des mélodies limite d’ascenseur (notez bien le limite) pour imaginer à quoi elles ressemblent, pensez aux musiques de Olive et tom à ses débuts cependant elles atteignent un niveau très convenable vers le soixante-quinzième épisode. Ensuite un défaut inhérent au shônen de ce style, le hasard. Il arrive parfois des événements un peu tirés par les cheveux, on en rit souvent d’ailleurs. Par exemple comme par hasard Ryoma lâche sa raquette qui va se casser sur les bords du filet pour lui revenir en pleine face ! Le prince du tennis se blesse l’oeil et doit terminer le jeu en moins de dix minutes s’il veut gagner. Le moment où cela arrive on sourit au lieu d’être surpris néanmoins je pense que les créateurs le savent et l’ont fait exprès, sauf pour les flash-back et les explications. De temps en temps, largement moins que dans Naruto par exemple, on trouve des retours en arrière qui viennent ponctuer l’anime heureusement rien de bien lourd. Quant aux explications, chaque fois qu’il y a un nouveau coup, il faut que les trois copains de Ryoma commentent le coup ou l’action, ensuite un « expert » (le journaliste ou un membre de Seigaku) explique en détail le pourquoi du comment ou fait une analogie à des vrais joueurs de Tennis (Sampras, Agassi).



Finalement ?

Finalement ? D’une qualité irréprochable (le manga, quant à l’anime, il s’en tire assez bien), possédant des personnages charismatiques ainsi que des matchs passionnants, pour tous les fans de manga sportif qui acceptent la surenchère et ce qu’elle implique. Ce serait carrément criminel de passer à coté de ce bijou sportif. A acheter absolument !



PS : Merci au site Pot.fr de BikerNik qui m’a aidé (surtout à éviter de faire du boulot en plus =)) et les créateurs de certaines images, ainsi que l’équipe qui développe l’anime pour me procurer autant de joie en les regardant ! Sans oublier le mangaka à l’origine de tout : Takeshi Konomi.

Fate, le prince du tennis
Revenir en haut Aller en bas
http://fatelinegod.canalblog.com/
Fate
Apprenti
Apprenti
Fate


Nombre de messages : 21
Localisation : Là où tu t'y attends le moins...
Date d'inscription : 14/02/2006

Ca date un peu mais je le montre quand même Empty
MessageSujet: Re: Ca date un peu mais je le montre quand même   Ca date un peu mais je le montre quand même EmptyJeu 23 Fév - 18:35

Prince of tennis et les jeux vidéo ?

Comme chaque série à succès, elle a droit à son lot de produit dérivé en tout genre allant du jeu vidéo, au porte-clé en passant par les figures. En ce qui concerne le jeu de manière général, les licences ne s’entendent pas très bien avec. Cependant, il arrive parfois que les deux médias se comprennent, ce qui semble le cas ici. Prince no Oji-sama se révèle sympathique pour tout fan la série. On prend plaisir à combiner des teams impossibles en réalité du genre : Tezuka avec Atobe, Sanada avec Echizen ou encore Fuji avec Tezuka ! Assez simple au niveau du gameplay sans être bancal et ennuyant, le jeu vous amusera un moment sauf si vous jouez à deux (il faut deux cartouches). A ce moment le plaisir deviendra presque infini à mon avis. Voilà, le tour général sur le soft sur GBA. Petite parenthèse, il y a plusieurs versions à l’instar de Pokémon. Quant aux soft sur le monolithe noir de Sony et si vous souhaitez lire un test GBA en entier, tout se passe par ici :

http://www.pot-fr.com/main.php?dossier=08&id=07
http://www.pot-fr.com/main.php?dossier=08&id=05

Liens :

Vous trouverez les coffrets DVD chez Mabell. Il y a le coffret normal et celui collector avec un polo d’une équipe à chaque coffret (soyons nerd jusqu’au bout):

http://www.mabell.fr/sport.htm

Images des coffrets
Ca date un peu mais je le montre quand même Pot13DCa date un peu mais je le montre quand même Pot2%203DCa date un peu mais je le montre quand même Pot%203%203D
Ca date un peu mais je le montre quand même Pot4%203DCa date un peu mais je le montre quand même Pot5

Pour les flemmards voici le lien de chaque polo directement :

http://www.mabell.fr/dvd/jouets/poloseigaku.htm
http://www.mabell.fr/dvd/jouets/polofudomine.htm
http://www.mabell.fr/dvd/jouets/polostrudolph.htm
http://www.mabell.fr/dvd/jouets/poloyamabuki.htm

C’est tout pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://fatelinegod.canalblog.com/
Fate
Apprenti
Apprenti
Fate


Nombre de messages : 21
Localisation : Là où tu t'y attends le moins...
Date d'inscription : 14/02/2006

Ca date un peu mais je le montre quand même Empty
MessageSujet: Re: Ca date un peu mais je le montre quand même   Ca date un peu mais je le montre quand même EmptyJeu 23 Fév - 18:35

Personnages :

Seigaku

Sumire Ryûzaki (榊太郎)
Age : vieille
Ca date un peu mais je le montre quand même Ruyzki_coach
Coach de Seigaku et grand-mère de Sakuno, Ryûzaki entraînait le père de Ryoma Echizen avant. Maintenant, elle s’occupe du fils au sein du club de tennis mais ne l’entraîne pas, faut dire que vu son age cela m’étonnerait fortement qu’elle puisse réussir aussi.


Ôshi Suichiroh (大石 秀一郎):
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Oshi%20_itulaire

Voici le sympathique Oishi, vice capitaine, il représente avec Eiji, son meilleur ami, la « Golden pair » de Seigaku. Une équipe invincible grâce à leur synchronisation parfaite, ils savent le besoin de l’autre si nécessaire, ils se lisent, s’entendent et se complètent facilement. L’un sans l’autre ? Impossible ! Oshi utilise le redoutable « Moon volley » et « Australian formation » une preuve, pour la deuxième, qu’il comprend le sens du mot jouer en double, on ne peut pas en dire autant de Ryoma (il ne joue pas en double mais vous comprendrez en regardant).


Eiji kikumaru (菊丸 英二)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Eiji_titulaire
L’acrobate de Seigaku, Eiji fait des acrobaties irréalisables pour rattraper des balles, il joue en double avec son meilleur ami Oshi. Ensemble, ils forment la Golden pair, connu pour son invincibilité et, surtout, leur synchronisation parfaite, ils se comprennent sans avoir forcément besoin de parler. Un garçon agréable avec le sourire, Eiji adore appeler Ryoma « Kiddo ».


Takeshi Kawamura (河村 隆)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Takeshi%20titulaire
Kawamura tiens le rôle du comique, il apparaît souvent dans les scènes marrantes. Le scénariste a choisi de le rendre schizophrène. Dès qu’une raquette tombe entre ses mains, il se transforme, se sent plus fort, plus prétentieux, provoque ses adversaires, et n’arrête pas de répéter « ORA ! ORA ! GREAT ! MOERUZE BURNIIIIIIIIIIIIIIIIIING !! ». Alors que sans raquette, Kawamura est un personnage sensible et très timide.


Inui Sadaharu (乾 貞治)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Inui_titulaire
Après sa défaite contre Ryoma perdant sa place de titulaire au sein de Seigaku, il s’entraîne en secret (petit spoil pas bien grave) pour revenir plus fort sans que personne ne le sache. Durant ce temps, il continue sa besogne habituelle, comme la collecte d’informations sur les adversaires et même sur les membres de Seigaku. Ensuite il les réutilise pour vaincre son opposant en utilisant ses faiblesses ainsi que ses prédictions. En effet, il peut, assez bien, prévoit où l’adversaire va frapper ainsi que la force qu’il va mettre après l’avoir analysé. Ils appellent cela le « data tennis ». Inui ne se présente pas comme l’entraîneur du club cependant il fait passer aux joueurs des exercices. Si un titulaire ne réussit par l’épreuve dite il doit boire une boisson ignoble concoctée par Inui. On appelle ces boissons : Inui’s Juice. Tous les titulaires les craignent !

Momoshiro Takeshi (桃城 武)
Age : 14 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Momoshiro_titulaire
Momoshiro, le beau gosse de service, gentil et sympathique, est le rival de Kaidoh depuis leur enfance. Quant au tennis, il possède un smash très puissant le « momoshiro’s dunk smash » et à l’instar de Kawamura, lui et Kaido forment un duo comique.

Kaidoh Kaoru (海堂 薫)
Age : 14 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Kaidoh_titulaire
Surnommée la Vipère à Seigaku par rapport au son, « sshh », que Kaidoh émet fréquemment, ainsi que ses techniques portant le nom du héros de la série Metal gear solid : Snake. Cela consiste à épuiser son opposant en le faisant courir de droite à gauche du terrain. Il vaut mieux avoir une bonne endurance, ce dont Kaidoh a justement. Pas très social et du genre antipathique, il jette des regards froids aux autres et il n’hésiterait pas à se battre par exemple, pas comme Ryoma. Par contre, dès qu’il s’agit de chat, il change totalement, ce qui donne un drôle comme contraste (sous-entendu : une brute qui cache sa sensibilité ?).

Syûsuke Fuji (不二 周助)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Fuji_titulaire
Appelé « Le fils prodige » dans le milieu du tennis, Fuji reste une énigme. Il possède trois contres qu’énormément de joueurs craignent, d’ailleurs personne n’a pu les parer à ce jour. L’analogie Syûsuke/Kenshin (héros du manga éponyme) ne paraît pas si absurde car ils ne dévoilent pas leur vraie force cependant, pour Fuji, dès qu’il ouvre ses yeux cela signifie qu’il ne plaisante plus vraiment. C’est un peu le Pierre du tennis (désolé pour la comparaison avec Pokémon, que Dieu me pardonne), il les garde toujours fermés. Très calme et gentil, Fuji parle peu. Il a un frère appelé Yuutas qui joue à St Rudolph pour des raisons que j’expliquerai dans une partie de ce dossier.


Ryoma Echizen (越前 リョーマ)
Age : 12 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Ryoma_titulaire
Ryoma, un phénomène sur la scène tennistique, âgé seulement de 12 ans, remporta des titres aux US. Sa célébrité n’est donc pas à démontrer. On ne sait pour quelle raison, il se décide de rentrer chez lui : au Japon. Le prince du tennis ne laisse aucune personne indifférente, certains l’adorent d’autres le détestent. Quoi de plus normal ? Ce génie adopte la philosophie : « je me la pète car je suis très fort ». Incontestablement l’antihéros des mangas de sports, ne le comparez pas à Tsubasa pour éviter de dire une énorme bêtise. Ryoma joue avec ses adversaires, il provoque, se moque et, en plus de ça, il se montre vantard ! Un personnage génial qui change du héros au grand cœur luttant pour le bonheur de son équipe. Un prince du tennis, tout simplement.

Tezuka Kunimitsu (手塚 国光)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Tezuka_titlaire
D’un air sérieux, froid et respecté de tous, Tezuka est le capitaine de Seigaku. Pourtant il ne joue plus vraiment au tennis à cause d’une blessure au coude survenue durant son enfance. Impossible de faire un match entièrement, et à l’instar de Fuji, Tezuka a acquis une certaine notoriété dans le milieu du tennis. Ce capitaine toujours sur le banc en impose sévère dans tous les cas.

Hyotei

Sakaki (榊太郎)
Age : ce qui faut pour avoir du charisme
Ca date un peu mais je le montre quand même Sakaki_coach
Sakaki ne plaisante pas, on reconnaît rapidement à quel type d’entraîneurs il appartient : les sévères. Avec lui pas question de laisser aller, si vous jouez à Hyotei vous devez réellement le mériter parmi tous les autres participants.

Shishido Ryo (宍戸亮)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Shishido%20titulaire
Pratiquant en double, Shishido a perdu sa place mais la retrouve plus tard. Il a dû couper ses cheveux pour pouvoir revenir dans le club, signe de renouveau. Quant aux tennis son mot maître s'appelle : rapidité.

Ootori Choutaarou (鳳長太郎)
Age : 14 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Ootori_titulaire
Joueurs d’Hyotei à pratiquer en double avec Shishido, de nature timide et réservée, Ootori a eut sa place dans l’équipe sûrement grâce à son puissant service. La technique qu’il utilise durant ses services se nomme « Ikkyuu nyuu kon », et aucun joueur n’a réussi à retourner la balle, lui permettant de gagner un jeu sans difficulté.

Mukahi Gakuto (向日岳人)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Gakuto%20titulaire
Copie du jeu d’Eiji, Gakuto semble être le miroir de l’acrobate de Seigaku. Il fait des poses encore plus étonnantes qu’Eiji. Et son Moon salute impressionne par la hauteur du saut de Mukahi.

Oshitari Yuushi (忍足侑士)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Oshitari%20titulaire
On sait peu d’informations à son sujet, ou plutôt, on ne connaît rien de ce personnage à part qu’il possède l’un des trois contres de Fuji. Quelle surprise de le voir exécuté le même mouvement que le fils prodige. Rappelons qu’il joue en double avec Gakuto, et que son doubleur lui a donné une voix géniale.

Akatugawa Jirou (芥川慈郎)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Jirou_itulaire
Jirou qu’on peut surnommer le « dormeur » passe son temps à dormir, à n’importe quel endroit où vous vous trouverez, il dormira, même durant les matchs ! Par contre, à l’instar de Fuji, dès qu’il se réveil, tout son potentiel apparaît. En parlant de la famille Fuji Yuutas, le petit frère de Syusuke qui joue à St Rodolph, se retrouva face à ce paresseu (l’animal qui dort énormément, hein) durant le tournoi régional. Malheureusement le cadet ne dispose pas du talent de l’aîné. Ce fut une défaite mémorable, un match sans appel, une humiliation, Jirou a permis à Yuutas de rentrer rapidement au vestiaire après un match qui dura moins de 30 minutes.

Kabaji Munehiro (樺地崇弘)
Age : 14 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Kabaji_titulaire
Un des protagonistes le plus bizarre de l’anime, ne s’exprimant jamais à part à travers des « Uis », mot ne montrant que son acquiescement face aux ordres de Keigo Atobe. Il m’est impossible de décrire son caractère. Il ne fait que suivre Atobe et accepter ses ordres. Il n’a pas de personnalité, même ses expressions faciales ne recèlent aucun signe de caractère ainsi que son regard. Pourtant, il mérite largement sa place au sein de Hyotei grâce à sa capacité d’imitation, il peut reproduire n’importe quel geste (même un saut spectaculaire d’Eiji par exemple). Ce qui en fait un adversaire dangereux, très dangereux (impossible à vaincre ?).

Atobe Keigo (跡部景吾)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Atobe_titulaire
Capitaine d’Hyotei, il se classe comme le meilleur joueur de l’équipe, triomphant de plus de 100 participants. L’entraîneur a entièrement confiance en ses capacités et Atobe adore en faire un peu trop, grâce à ses supporters. Normal pour un joueur de cette trempe, il est fort, très fort et son smash rondo toward destruction dévaste tout ! D’ailleurs sa puissance l’aurait-elle rendue si confiant ? Ou est-ce cette confiance qui l’aurait rendue si talentueux ? En tout cas, il tire tout son charisme de là.



Un petit coup d’œil sur un autre personnage :


Jin Akutsu (亜久津仁)
Age : 15 ans
Ca date un peu mais je le montre quand même Akutsu_titulaire
« Tennis is nothing », phrase fréquemment répétée d’Akutsu, joueur de Yamabuki. Pour lui le tennis ne représente rien alors pourquoi joue-t-il ? Aucune idée, peut-être, il ne le sait pas lui-même cependant il recherche, sûrement, inconsciemment une personne pouvant le battre. Akutsu est fort (je me répète moi), appelez-le l’homme élastique car il peut changer de direction juste avant de frapper, visant des endroits inattendus et impossible pour un joueur « normal » (un peu paradoxal aux vues de leurs prouesses) de la rattraper. Akutsu se comporte assez violemment. Il provoque ses adversaires et en vient souvent aux poings, même durant son enfance, il frappait plus grand que lui. Le seul qui a pu s’approcher de lui sans faire les frais de ses pieds et poings est le timide Kawamura. On se demande comment il a fait. En tout cas, j’ai suivi son match contre Ryoma avec un plaisir non dissimulé (kosooo !), qui représente l’un des meilleurs de toute la série !

Ca date un peu mais je le montre quand même Akutsu_SD2Ca date un peu mais je le montre quand même Fuji_pose2Ca date un peu mais je le montre quand même Eiji_chat_SD
Ca date un peu mais je le montre quand même Eiji_noir_blancCa date un peu mais je le montre quand même Atobe_Ten_puri1Ca date un peu mais je le montre quand même Echizen_samourai_mode
Ca date un peu mais je le montre quand même Eiji_chat_kaidoh_SDCa date un peu mais je le montre quand même Feu_balle_Takeshi2Ca date un peu mais je le montre quand même Fuji_s_sister
Ca date un peu mais je le montre quand même Kaidoh_Kaoru1Ca date un peu mais je le montre quand même Momoshiro_dessinCa date un peu mais je le montre quand même Ryoma_transpire2
Ca date un peu mais je le montre quand même Segaku_team_Ten_puri1Ca date un peu mais je le montre quand même Tezuka_frappe2Ca date un peu mais je le montre quand même Golden_pair_defaite
Ca date un peu mais je le montre quand même Un_des_trois_contre_de_Fuji1Ca date un peu mais je le montre quand même TAKESHI_SHOT2Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_impr_US1
Ca date un peu mais je le montre quand même Sanada_balleCa date un peu mais je le montre quand même Ryoma_face_classeCa date un peu mais je le montre quand même Ryoma_pose_Ten_puri1
Ca date un peu mais je le montre quand même Reji_Inui_duelCa date un peu mais je le montre quand même Oshi_technique2Ca date un peu mais je le montre quand même Moon_salute2
Ca date un peu mais je le montre quand même Kaidoh_bomberang_snake_pose_classeCa date un peu mais je le montre quand même Journaliste2Ca date un peu mais je le montre quand même Fuji_duel_sous_la_pluie1
Revenir en haut Aller en bas
http://fatelinegod.canalblog.com/
Contenu sponsorisé





Ca date un peu mais je le montre quand même Empty
MessageSujet: Re: Ca date un peu mais je le montre quand même   Ca date un peu mais je le montre quand même Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca date un peu mais je le montre quand même
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PSP ou pas?
» les date de sorties
» Quelque date de sortie please !!!!
» IMPORTANT--->Date de sortie Kingdom Hearts 2 Française !!
» Final fantasy 7 Dirge of Cerberus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Games Connection :: CULTURE :: MANGA & ANIMATION-
Sauter vers: