Games Connection
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Games Connection


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

 

 Test-Kingdom Hearts

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
BTO
Padawan
Padawan
BTO


Masculin Nombre de messages : 243
Age : 36
Date d'inscription : 03/02/2006

Test-Kingdom Hearts Empty
MessageSujet: Test-Kingdom Hearts   Test-Kingdom Hearts EmptyJeu 1 Juin - 16:34

Kingdom Hearts


Éditeur : Sony
Développeur : Squaresoft
Support : PS2
Genre : A-RPG
Difficulté : Moyenne
Test-Kingdom Hearts Kh1botier6mx


Le début du 21ème siècle avait réussi à éviter le bug de l'an 2000 ainsi que l'apocalypse de Nostradamus, et pourtant, un séisme sans précédent secoua la communauté des fans des jeux Squaresoft en 2001 : l'association de la boîte avec Disney Interactive sur un jeu. Outrés, se sentant trahis, tous ces joueurs crièrent à l'insulte et boudèrent les nouvelles relatives à ce soft. Toutefois, à sa sortie en 2002, l'indéniable qualité du titre calma les ardeurs ; Kingdom Hearts comptait bien imposer sa marque.



Un petit coin de paradis

Après avoir plongé dans un rêve étrange peuplé de créatures sombres, prétexte scénaristique pour mieux se familiariser au système du jeu, le jeune Sora, sorte de Squall extraverti âgé de 14 ans, à la salopette colorée et aux pieds énormes, bref au chara-design ravageur, se réveille sur son refuge et terrain de jeu, l'île du Destin, qu'il habite avec ses amis, dont trois têtes connues mais rajeunies. Là encore, ce petit terrain de jeu tropical permet de saisir le presque totalité du gameplay, et les premiers éléments de scénario et de background se posent également : Sora adore Kairi et rivalise continuellement avec Riku, jeune garçon intrépide aux cheveux gris qui souhaite explorer d'autres mondes. Mais en pleine nuit, le rêve initial de Sora se réalise bien malgré lui et, alors que son île est aspirée par un vortex, il hérite d'une grosse clé, la Keyblade.

Test-Kingdom Hearts Kh1fight9wc.th


Disney's Stories

L'ambiance bon enfant des premières minutes est rapidement balayée par l'arrivée des Sans-Coeurs (nos adversaires tout au long du jeu) et la destruction de l'île. Mais pourtant, on a déjà pu s'extasier sur les couleurs chatoyantes des décors et des personnages, sur la modélisation presque impeccable, s'émerveiller sur les thèmes musicaux de Yoko Shimomura et s'attacher à l'univers créé par Tetsuya Nomura. La suite des évènements peut effrayer de prime abord mais qu'à cela ne tienne, il faut retrouver Kairi ! C'est ainsi que l'on croise Donald et Dingo, partit à la recherche de leur Roi, et que l'on part, grâce au gummiship, à l'exploration des mondes Disney insérés au scénario. Leur intégration se fait très habillement et leur représentation est on ne peut plus convenable, tant au niveau des paysages que de leurs habitants, bien que l'on aurait aimé par exemple un monde d'Hercule pas simplement limité au Colysée et un palais de sultan visible à Agrabah (Aladdin). Mais revenons sur le vaisseau spatial du jeu, le gummiship, premier et seul véritable point noir du jeu : ces séquences sont laides, inintéressantes, laborieuses, quasi-inutiles et le concept de customisation à l'aide de briques "Légo" n'arrange rien à l'affaire.

Test-Kingdom Hearts Khtrio7gp.th


Une histoire de coeur

En effet, l'organe principal du corps humain est au centre du scénario de Kingdom Hearts puisque d'emblai, on comprend que nos adversaires n'en ont pas ! Vous l'aurez compris, on parle bien évidemment de coeur au sens "spirituel" du terme et chaque monde visité étaye le débat sur la lumière et les ténèbres qui le composent, mais ausside l'importance de l'amitié etc... Sora, du haut de ses 14 ans, répliquent au nez de ses adversaires avec une conviction digne d'un adulte alors que les gags fournis par le duo Dingo-Donald font mouche et nous rappelle le côté enfantin de l'univers. Comment ne pas se sentir concerné par ce déluge de dialogues savoureux, excellemment doublés au passage ? Comment ne pas être transporté par l'aventure de Sora, riche en rebondissements et en séquences émotionnellement fortes ? Ce serait faire de mauvaise volonté selon moi.


Une conclusion qui dit tout

Les dernières heures du jeu démontrent tout le savoir-faire de Squaresoft : quelques quêtes annexes éparses pour les amoureux du level-upping, des combats finaux relativement complexes, toujours des graphismes colorés et sans défauts, toujours des thèmes musicaux enchanteurs, toujours ce désir d'achever cette quête... Et, alors que le générique de fin s'enclenche sur la chanson "Simple Clean" d'Utada Hikaru, c'est une larme de bonheur et de satisfaction qui coule sur notre joue. Ah ! Plus jamais je ne douterais de Squaresoft sans avoir eu le soft entre les mains.

Test-Kingdom Hearts Kh1cloud9to.th

Cloud, pour le plaisir !


Graphismes : Colorés, chatoyants, la PS2 offre à ce jeu un très bon rendu graphique qui flatte les mirettes. Mentions spéciales aux cinématiques en 3D.
9/10

Scénario : Même s'il peut effrayer dès lors que l'on croise les personnages Disney, l'histoire de Kingdom Hearts se révèle très profonde et loin d'être un conte pour enfants en bas âge. Un bijou d'écriture.
9/10

Gameplay : L'aspect un peu bourrin des combats et les séquences en gummiship nuisent au plaisir de jeu. Dommage !
7/10

Bande-Son : L'excellent travail de Yoko Shimomura et d'Utada Hikaru résonne encore dans mes oreilles, et le très bon doublage français font de la partie sonore de KH une réussite.
10/10

Background : Les mondes de Disney sont respectueux des oeuvres originales et s'intègrent parfaitement à l'univers créé par sieur Nomura. L'ambiance du soft vous portera encore après sa clôture.
9/10

Durée de Vie : Plus court qu'un RPG classique, il tiendra tout de même en haleine les accros au level-upping grâce à ses quêtes annexes et à ses trois modes de difficulté.
8/10

Conclusion : Beau, profond, Kingdom Hearts nous transporte et nous fait vibrer. Un très bon jeu de la firme au triangle rouge qui, comme l'a montrée la suite des évènements, n'aurait pu se passer d'un second épisode.
8,5/10
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate kuja
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Ultimate kuja


Nombre de messages : 4462
Age : 33
Localisation : Trône du Pandémonium
Date d'inscription : 10/04/2006

Test-Kingdom Hearts Empty
MessageSujet: Re: Test-Kingdom Hearts   Test-Kingdom Hearts EmptyJeu 1 Juin - 16:45

bon test Very Happy . étant fan du jeu il lui fallait un test à la hauteur, bien joué.
Par contre, j'aurai été toi j'aurai parlé des caméras (qui avec les phases de gummiship, on est d'accord, représentent le défaut du jeu...)

nan là je suis sévère, excuse moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gameon-fr.net/
BTO
Padawan
Padawan
BTO


Masculin Nombre de messages : 243
Age : 36
Date d'inscription : 03/02/2006

Test-Kingdom Hearts Empty
MessageSujet: Re: Test-Kingdom Hearts   Test-Kingdom Hearts EmptyJeu 1 Juin - 16:51

Perso, je n'ai jamais eu de problèmes avec la caméra, c'est pourquoi je n'en parle pas. Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir car j'ai l'impression que personne n'a vu celui de KH:CoM snif !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Test-Kingdom Hearts Empty
MessageSujet: Re: Test-Kingdom Hearts   Test-Kingdom Hearts Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Test-Kingdom Hearts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Test] Kingdom Hearts INSCRIPTION
» Test-Kingdom Hearts : Chain of Memories
» [PS2] Kingdom Hearts
» Kingdom Hearts II : What's Hot / What's Not
» Kingdom Hearts II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Games Connection :: L'UNIVERS DES JEUX VIDEO :: CONCOURS DES MEILLEURS TESTS-
Sauter vers: